Micro entreprise et auto entrepreneur : les avantages

Avant toute chose, il est à noter que la micro-entreprise ne constitue en aucun cas une forme juridique d’une société. Cela concerne un régime fiscal et social spécifique qui est attribué aux petites entreprises individuelles. C’est de par cette simplicité que l’on reconnait une micro-entreprise que l’on confond souvent avec le statut d’auto-entrepreneur. Sans plus attendre les informations nécessaires à ce sujet.

Notion d’auto-entrepreneur

Un auto-entrepreneur est un entrepreneur individuel qui a choisi un statut social et fiscal privilégié. Cela ne concerne pas une forme juridique bien définie, contrairement aux autres formes d’entreprises. Ce type de statut juridique a été élaboré pour simplifier l’étape de lancement d’une activité qui ne requiert pas ou très peu d’investissements. De cette manière, il est plus facile de devenir auto-entrepreneur et les opportunités pour débuter ses activités sont très faciles. Pour ce faire, il suffit de réaliser une simple déclaration. Pour avoir plus d’informations, il est possible de consulter le lien suivant : statut d’autoentrepreneur.

Avantages du régime d’une micro-entreprise

L’avantage principal de ce régime est sa simplicité. Le micro-entrepreneur n’a aucune obligation de tenir une comptabilité sophistiquée, un livre de recettes et des dépenses sont largement suffisantes. Le prélèvement fiscal est très avantageux et pour certaines activités, elles sont possibles de ne pas être imposables. Il n’est pas assujetti à la TVA, ce qui veut dire que les factures de vente sont exemptes de taxe. Toutefois, il n’a pas la possibilité de récupérer la TVA sur les achats. Les formalités de création et de gestion d’une micro-entreprise sont également simplifiées. Concernant les charges sociales, elles sont calculées sur un pourcentage du chiffre d’affaires par trimestre sans montant plancher. En cas d’inactivité, l’auto-entrepreneur n’est pas obligé de payer les charges sociales. Ce qui n’est pas le cas des autres régimes.

Caractéristiques d’une micro-entreprise

Souvent, ce genre d’entreprise est désigné comme étant une TPE ou très petites entreprises. La dénomination micro-entreprise a été adoptée que depuis 2008 après la publication d’un décret. Ce décret définit cette formalité selon les points suivants : le chiffre d’affaires de la société doit être inférieur à 2 millions d’euros, le résultat du bilan également doit être inférieur à 2 millions d’euros et le nombre d’employés ne doit pas être plus de 10 personnes. Les micro-entreprises ont le droit d’exercer des activités commerciales ou non. En réalité, ce sont en particulier les travailleurs indépendants qui se lancent dans ce type de projet.

Aujourd’hui peut on créer son entreprise de A à Z en ligne ?
SAS, SARL, SCI, quels sont les différents statuts de l’entreprise et leurs grandes nuances ?